La sclérose en plaques est une maladie auto-immune qui affecte le système nerveux central. Elle entraine des lésions qui provoquent des perturbations motrices, sensitives et cognitives. Les traitements actuels permettent de réduire les poussées et améliorent la qualité de vie des patients, mais ils ont une efficacité insuffisante pour lutter contre la progression de la maladie. Cependant, de nouvelles stratégies thérapeutiques particulièrement prometteuses pourraient changer la donne dans les années à venir.

Bien qu’il existe des preuves quant à la méthode Pilates chez des personnes saines, des études scientifiques se sont intéressées sur les bienfaits éventuels chez des personnes atteintes de sclérose en plaques.

Une étude a démontré les effets de la méthode Pilates sur l’équilibre, la mobilité et la force chez les patients ambulatoires atteints de sclérose en plaques. Vingt-six patients ont été divisés en deux groupes en tant que groupe expérimental (n = 18) et groupe contrôle (n = 8) pour un programme de 8 semaines. Le groupe expérimental a eu un programme d’exercices Pilates et le groupe de contrôle a fait de la respiration abdominale ainsi que des exercices actifs à domicile. Des améliorations ont été observées au niveau de l’équilibre, la mobilité et la force musculaire des membres supérieurs et inférieurs pour le groupe expérimental (p < 0,05) et aucune différence significative n’a été observée dans le groupe contrôle (p > 0,05). Cette étude nous oriente sur la conclusion suivante :  la méthode Pilates de part sa spécificité peut développer l’équilibre, la mobilité et la force musculaire chez des patients atteints de sclérose en plaques. Elle peut être considérée comme traitement complémentaire au traitement médicamenteux.

   Extrait d’article de BOUABID Kamilia

                Professeur d’APA/Cadre de Projet Santé
                Titulaire d’un Master 2 en STAPS option CEP APA
                (Conception et Evaluation de Projet en Activités Physiques adaptées)

Laissez nous un commentaire